Veuillez entrer votre identifiant et mail. Obtenez un nouveau mot de passe
Inscrivez-vous
x

Télévision : le 8ème Art à l’épreuve du tout-numérique

| 6 vues
No Rating

Le disque de Nipkow. Derrière ce patronyme barbare se cache le premier téléviseur de l’histoire, développé par l’inventeur éponyme en 1884. Depuis, la « boîte à merveilles » s’est gracieusement immiscée dans les mœurs, se montrant tantôt fascinée par le géni humain dont elle immortalisera les exploits lunaires, tantôt dépitée par son instinct guerrier, qu’elle constatera aux multiples fronts hostiles qu’il engagera. Initialement réservée à une élite bourgeoise, la télévision s’est peu à peu démocratisée, au détriment de la radio, bénéficiant d’un coût de revient minoré, conséquent aux économies d’échelle et aux avancées technologiques. « Video killed the radio stars* », chantaient les Buggles. Aujourd’hui, l’histoire est en passe de se répéter, avec pour cette fois-ci, la télé dans le rôle de la victime. Décryptage…

Audiences : une baisse légère mais continue

Regarderait-on moins la télévision ? C’est en tout cas ce qui ressort d’une lecture en diagonale du rapport dévoilé par Eurodata TV. Au Royaume-Unis, où la tradition cathodique est profondément ancrée, le temps passé devant le poste recule de quelque 7 minutes. Aux Etats-Unis, la baisse est plus prononcée et atteint le quart d’heure. Les « jeunes adultes » semblent les plus las des programmes de la lucarne, lui préférant les tablettes et autres gadgets de Streaming en ligne. En effet, les 15-24 ans ont vu leur consommation télévisuelle chuter de près d’une demi-heure outre-Atlantique. Néanmoins, c’est aller vite en besogne que de prédire l’épilogue du 8ème Art. En effet, la TV n’est pas prête de s’éteindre, du moins dans certaines contrées.

Replay, infos et Football

Si l’Europe et les Etats-Unis affichent des audiences en baisse, c’est que les chiffres de départ sont déjà stratosphériques. A titre d’exemple, malgré la tendance baissière de l’année dernière, les Américains restent en moyenne plus de 4h30 par jour devant leur poste. L’Allemagne, la Pologne, les pays du Balkan et la Malaisie ont même enregistré des hausses du temps alloué à la télé. Selon Eurodata TV, la télévision doit sa résurrection pour le moins inattendue au visionnage différé, aux couvertures en temps réel et à la retransmission en direct de grands évènements sportifs. La Fox a ainsi vu son audience grimper à près de 23 millions  de téléspectateurs grâce à la finale de la coupe du monde de football féminin. « Il n’ya pas de télévision sans sport et pas de grands sports sans télévision », résume Frédéric Vaulpré, vice-président d’Eurodata. Amen !

0 réflexions sur “Télévision : le 8ème Art à l’épreuve du tout-numérique”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *